intérêt interculturel

L’interculturel, quel intérêt ?

Pourquoi malgré le phénomène de mondialisation, l’interculturel garde tout son intérêt, et gagne même en importance ?

Mondialisation et mélange des cultures

Vous vous êtes peut-être déjà demandé si étudier d’autres cultures était vraiment important.

 

Il est vrai que la mondialisation entraîne de plus en plus d’interactions, un mélange des cultures, et une certaine uniformisation.
On peut voir sur les réseaux sociaux les mêmes références de communication sans barrière de la culture. 

 

L’anglais s’est imposé comme langue universelle. La culture occidentale, notamment anglo-saxone, influence les autres tant au niveau économique que culturel. Les multinationales remodèlent nos paysages. Il est devenu courant d’aller manger à McDonalds, de s’habiller à H&M, ou de posséder un téléphone Samsung, sans pour autant connaître les cultures étasunienne, suédoise ou coréenne.

 

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication favorisent cette tendance. Les utilisateurs d’Amazon ne sont certainement pas limités aux Etats-Unis et ceux d’Alibaba à la Chine. On obtient maintenant plus facilement des informations sur la vie d’habitants à l’autre bout du monde que sur son voisinage. L’usage de Facebook, Twitter ou LinkedIn facilite les échanges entre différentes nationalités. On est tenté de se dire que les origines semblent peu importer.

Chocs culturels croissants

Cependant, même si la mondialisation apporte une « culture globale », les spécificités culturelles de chaque pays n’en sont que renforcées.

 

Avez-vous déjà voyagé à l’étranger ? Si c’est le cas, vous avez peut-être déjà connu un cas de choc culturel.

 

En effet, cette mondialisation apporte de nombreux problèmes de chocs des cultures, que ce soit au niveau du tourisme, de la diversité culturelle au sein d’un pays, d’une entreprise…

 

Les touristes peuvent, de par leurs spécificités culturelles, choquer les locaux et entraîner des réactions négatives à leur égard. Les Tokyoïtes, silencieux dans les transports en commun, sont irrités par les conversations animées des Occidentaux. Ces derniers restent perplexes face aux hochements de tête des Indiens.

 

C’est cette mondialisation même qui provoque de plus en plus de conflits, de par l’accroissement des flux migratoires et touristiques, les fusions entre entreprises de pays différents, ou les tentatives d’implantation sur de nouveaux marchés.

 

Dans ce mélange de nationalités toujours plus présent, il est essentiel de savoir cerner les différences culturelles et de s’y adapter.

 

Les cas de conflits ne sont en effet pas rares.

 

Les Milanais toujours plus gênés par les touristes irrespectueux.

Danone se heurtant à un marché nord-américain peu friand de yaourts, faisant face à des géants tels que Nestlé.

Des équipes multiculturelles chez lesquelles les incompréhensions font partie du quotidien…

 

Plus que jamais, il est essentiel de développer une intelligence interculturelle.

 

Elle est à la fois la solution à de nombreux conflits, le moyen de parvenir à une implantation réussie, mais également une façon d’en apprendre plus sur le monde qui nous entoure, de mieux comprendre notre interlocuteur, et d’accepter la diversité.

 

Alors n’attendez plus, et développez vos connaissances en interculturel !

Crédit photo : CC0 Public Domain

Partagez :
Moi c'est Célia ! J'ai toujours été attirée par les cultures étrangères. Après mon Master en Négociation Internationale et Interculturelle et mon année d'étude au Japon, j'ai décidé de me spécialiser dans ma passion; découvrir d'autres cultures. Je vous partage ici mes connaissances sur l'interculturalité et l'international. N'hésitez pas à me contacter pour voir comment je peux vous aider ou tout simplement pour discuter interculturalité !
Posts created 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =


Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut